top of page

Egypte : Ashok Leyland envisage d’implanter une usine de véhicules électriques pour servir l’Afrique



L’usine de véhicules électriques, qui devrait être lancée en association avec un partenaire local, ambitionne de couvrir les besoins du marché égyptien et d’exporter une partie de sa production vers les marchés africains.



Le constructeur automobile indien Ashok Leyland envisage d’implanter une usine de véhicules électriques en Egypte, en association avec la société publique locale El-Nasr Automotive Manufacturing Company (NASR), a annoncé le ministère égyptien des Entreprises publiques dans un communiqué publié le mardi 9 mai.


Une délégation officielle d'Ashok Leyland conduite par le président des opérations internationales du groupe, Amandeep Singh, a discuté avec le ministre égyptien des Entreprises publiques, Mahmoud Esmat, des modalités d'un partenariat avec NASR en vue de fabriquer des autobus et des véhicules de transport légers en Egypte, a-t-on ajouté de même source.


Le ministère a également précisé que la production de l’usine est à la fois destinée à répondre aux besoins du marché égyptien et à servir les marchés africains.


« Le marché local est en mesure d’absorber un grand nombre de véhicules électriques, mais l’Egypte bénéfice aussi de bonnes relations avec son environnement régional et d’accords commerciaux qui lui permettent de devenir une plateforme d’exportation vers l’Afrique, comme le souhaitent nos partenaires indiens », a déclaré Mahmoud Esmat, cité dans le communiqué.


« Ashok Leyland est prêt à coopérer avec El-Nasr Automotive Manufacturing Company pour lancer le premier site de fabrication de véhicules électriques en Afrique », a souligné de son côté M. Singh, indiquant que le projet devrait être financé par des banques indiennes.



Filiale du conglomérat Hinduja Group, Ashok Leyland produit notamment des autobus, des véhicules industriels et des véhicules commerciaux légers. Il compte déjà parmi ses clients des compagnies de transport public dans plusieurs pays africains, dont la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Ghana et le Sénégal.

0 vue0 commentaire
bottom of page