top of page

Ethiopie : Safaricom obtient la licence pour exploiter son service de paiement mobile M-Pesa













Sept mois après le lancement officiel de ses activités dans le pays, l’opérateur de téléphonie mobile Safaricom Ethiopia estime qu’il a gagné en visibilité auprès des consommateurs locaux. Alors qu’il poursuit une campagne commerciale agressive dans la voix et la data, de nouveaux services sont en gestation.


La société de télécommunications Safaricom Ethiopia a annoncé, ce jeudi 11 mai, l’obtention de sa licence d’exploitation pour le service d'argent mobile M-Pesa. En contrepartie, l’opérateur a payé 150 millions $ à la National Bank of Ethiopia (NBE). Les abonnés de l'opérateur télécoms pourront désormais envoyer et retirer de l’argent, effectuer des paiements depuis leur mobile.


« Nous sommes ravis qu'il s'agisse d'une étape importante après notre entrée en Ethiopie. Nous sommes ainsi en mesure de fournir des services financiers essentiels à la population éthiopienne. Nous sommes impatients de lancer et de déployer le service au cours des prochains mois », a déclaré Peter Ndegwa, président-directeur général de Safaricom PLC.

Safaricom Ethiopia a officiellement lancé ses activités commerciales en Ethiopie le 6 octobre 2022. La société qui souhaitait associer une offre de finance mobile — dans laquelle sa maison-mère a acquis une certaine expérience et une renommée internationale — à son activité voix et data a obtenu quelques mois plus tard l’autorisation du gouvernement éthiopien pour entamer la procédure réglementaire nécessaire pour l’obtention de la licence y afférente.


Elle est en effet stratégique pour l’opérateur télécoms dans le développement de ses activités dans une Ethiopie, forte d'environ 119 millions d’habitants, où Ethio Telecom, son principal concurrent, détenait déjà, au 31 mars 2023, 68,9 millions d’abonnés mobiles, dont 32,2 millions d’abonnés au service de paiement mobile Telebirr. L’opérateur historique avait lancé sa solution mobile Money en mai 2021, en prélude à l’installation de la concurrence, et l’a par la suite ouverte à une diversité de services (paiement international, paiement de facture, paiement de biens et services, etc.) au fil du temps pour prendre de l’avance sur le concurrent annoncé.


Sept mois après le lancement de ses activités, Safaricom Ethiopia a enregistré près de 3 millions d’abonnés et a déjà étendu son réseau à 22 villes. Le patron du groupe Safaricom est optimiste quant à la capacité de la filiale éthiopienne à monter en puissance, dans les prochains mois, et à réitérer le succès kényan.




« Depuis le lancement commercial en octobre, la marque est visible, profondément enracinée en Ethiopie et s'intègre rapidement dans le tissu social. Le potentiel de l'Ethiopie est immense et nous envisageons l'avenir avec optimisme et enthousiasme », a déclaré Peter Ndegwa.


Pour atteindre cet objectif global, la société a procédé à une identification précise du marché qui s’ouvre à elle tout en tenant compte du taux d’inclusion financière actuel de 35 %. Safaricom Ethiopie voit de l’opportunité dans les 63 millions d’Ethiopiens de plus de 18 ans et les 13,5 millions entre 14 et 18 ans ; les 10 000 grandes entreprises et les 240 000 moyennes, petites et microentreprises.



Consciente qu’Ethio Telecom porte une grande attention à la zone urbaine ou réside 22% de la population, Safaricom compte non seulement y développer de la concurrence mais cherchera par ailleurs à gagner la population rurale qui représente 78% de l’ensemble de la population éthiopienne.

2 vues0 commentaire
bottom of page