top of page

La BOAD approuve des financements pour plusieurs projets au Mali, au Niger et en Côte d'Ivoire


Même si leurs apports sont jugés insuffisants au regard de la taille des enjeux, les institutions bancaires communautaires africaines continuent de soutenir les Etats dans l’exécution de projets d’interconnexion routière, généralement très couteux.



La Cote d’Ivoire, le Mali et le Niger ont obtenu des engagements de financement de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) qui, au cours de sa 135ème session le 8 mai dernier a approuvé environ 71,28 milliards FCFA de prêts pour des projets routiers dans ces pays.


La Cote d’Ivoire captera 26,5 milliards FCFA destinés à la réhabilitation de la route reliant Korhogo à Boundiali, des régions septentrionales proche du Mali. Cette route permettra selon la BOAD de faciliter les échanges entre les différentes localités et de relancer l’économie nationale.


Le financement au profit du Mali, d’un montant de 14,780 milliards FCFA, servira à l’élargissement d’une route urbaine à Bamako, plus précisément une section de la nationale 27 (Bamako-Koulikoro). Cet investissement vise à améliorer les conditions de circulation en termes de fluidité, de confort et de sécurité, particulièrement dans les communes I, II et III traversées par le projet.



Le prêt en faveur du Niger est d’une valeur de 30 milliards FCFA et concerne le programme d’aménagement et de bitumage de la voie de sortie de Niamey vers Dosso, et des rocades nord et sud de Niamey. L’infrastructure vise améliorer la mobilité urbaine dans la capitale.

0 vue0 commentaire
bottom of page