top of page

Le Cap-Vert: Un prêt de 15 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer le transport maritime

En raison du défaut d’interconnexion routière entre les îles du Cap Vert, le transport maritime est devenu le mode de déplacement privilégié à l’intérieur de l’archipel, car moins onéreux


Le Cap-Vert a obtenu une promesse de financement de 15 millions USD de la Banque mondiale pour acquérir des ferries afin de renforcer l’offre de transport maritime entre les différentes îles du pays, a rapporté le vice-premier ministre, Olavo Correia.


« Nous avons des engagements déjà signés avec des partenaires internationaux pour financer l'exploitation du transport maritime. L'objectif du gouvernement est de réduire les coûts opérationnels et financiers dans un avenir proche, mais aussi d'avoir des moyens aptes à améliorer le niveau de service du transport maritime », a-t-il expliqué.


La mobilité à l’intérieur de cet archipel constitué de 10 îles est un challenge pour les habitants, du fait de l’impossibilité d’interconnecter ces dernières par la route. Avec les prix élevés des billets d’avion, le transport maritime est actuellement le mode de déplacement favori des Cap-verdiens pour rallier d’autres îles.



L’offre publique de transport maritime de passagers et de fret est assurée depuis 2019 par la compagnie Cabo Verde Interilhas, dont les statistiques révèlent un trafic de 7,4 millions de passagers et 70 015 tonnes de marchandises traitées en 3 ans 8 mois d’activité.

0 vue0 commentaire
bottom of page