top of page

Umoa-titres : Côte d’Ivoire, Togo, Burkina Faso … quels pays lèvent des fonds cette semaine ?



Au total, les Etats de l’Union s’attendent à mobiliser 210 milliards FCFA pour faire face à leurs besoins de financement, dans un contexte d’inversion de la tendance sur le marché des titres publics par adjudication.



Alors que le marché financier des titres publics a repris des couleurs, les Etats émetteurs reprennent à un rythme soutenu leurs sorties. Si la Côte d’Ivoire a opté pour une présence hebdomadaire, d’autres temporisent encore.


Après deux sorties réussies au cours des deux dernières semaines, l’Etat ivoirien prévoit à nouveau de solliciter des investisseurs régionaux, 60 milliards FCFA (100,5 millions $), ce mardi 25avril. Ceci, à travers deux bons assimilables du Trésor (BAT) de 91 jours et 364 jours et une obligation assimilable du trésor (OAT) de 3 ans, assortie d’un taux d'intérêt de 5,3 %. Le rendement de la dernière émission sur la maturité de 3 ans de la première économie de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), en date du 19 avril dernier, se situait autour de 6,63 %.


Mais c’est le Togo qui a démarré la semaine. A la recherche de 30 milliards FCFA à travers l’émission d’un BAT de 182 Jours et deux OAT de 3 ans et 5 ans, lundi 24 avril, le Trésor togolais a réussi à lever 33 milliards FCFA.


L’autre émetteur souverain attendu cette semaine sur la place régionale, c’est le Burkina Faso. Le mercredi 26 avril, le pays des Hommes intègres tentera de collecter 30 milliards FCFA grâce à la vente d’un BAT de 182 Jours et de deux OAT de 3 ans et 5 ans. Les deux OAT de nominal 1 000 000 FCFA sont assortis respectivement d’un taux d'intérêt de 5,70 % et 5,95 %.


Enfin, le Niger, le 27, et le Sénégal, le 28 avril, boucleront la semaine. Niamey sollicitera de la communauté des investisseurs 40 milliards FCFA tandis que le Sénégal cherche à mobiliser 50 milliards FCFA.

0 vue0 commentaire
bottom of page